L’université du Crime

Avant

Après

Ah les années fac, les révisions nocturnes, l’angoisse des examens…

Et bien à Washington University, c’est autre chose. Les étudiants prennent plutôt le chemin des prisons que des amphis.

Les faits parlent d’eux-mêmes.

Les membres de la fraternité Sigma lors d’un bizutage se sont amusés à jeter du troisième étage du bâtiment de science physique un candidat préalablement enveloppé dans un matelas. Le malheureux est à l’heure qu’il est, paralysé sur un lit d’hôpital. Espérons qu’au moins il a été intégré.

Toujours dans la catégorie bizutage des étudiants en première année de médecine ont été obligé de manger un yaourt avec un doigt de cadavre en guise de cuillère.

Des membres de l’équipe de football grisés par leur victoire se sont sentis obligés de traverser le parc de l’université en voiture. Ils ont finis leur course contre un arbre non sans avoir causé une jambe brisée, une commotion cérébrale, et la destruction d’un banc.

Mais le premier prix revient peut-être à la confrérie Alpha du Centaure. Après l’une de leur fête bien arrosée une jeune étudiante en médecine s’est retrouvée à l’Hôpital suite à des abus sexuels comprenant plusieurs partenaires.

Les deux inspectrices (dont la très critiquée Bouchra Mobasheer) en charge de cette affaire n’ont rien voulu révéler à notre journaliste. Quant à la victime, elle en est incapable. Elle a été sujette à un trou de mémoire, pour ce qui est de la soirée maudite. Lui aurait-on fait ingurgiter de la drogue à son insu ? Pas sûr. Cette étudiante est réputée sur tout le campus pour sa descente.

Bref mesdames, et messieurs, réfléchissez avant de signer le chèque d’inscription de votre progéniture.

Updated: 22 novembre 2013 — 21 h 33 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *