Quand l’Amérique trahit les siens

Comment ce grand pays de liberté, qui a su par le passée triompher du nazisme et du communisme, a pu en arriver là ?

Voici une affaire très représentative de notre époque décadente, celle de l’inspecteur Chester Thompson.

mini_848633ThompsonCet homme issu d’une vieille et respectable famille américaine de la ville de Boston fraichement débarqué au SPD Center, a choisit de défendre la loi. Celle-ci s’est montrée bien ingrate en retour.

En effet M. Thompson était sur les traces du ravisseur d’une enfant de cinq ans. En seulement une demi-journée d’enquête il est parvenu à retrouver le coupable un certain Wong.

Cet immigré de fraiche date au casier lourdement chargé, tenta de fuir une fois découvert.

M. Thompson très professionnel l’en empêcha en lui tirant une balle dans le genou.

Peu de temps après il fut découvert dans le véhicule du criminel le corps atrocement mutilée de la pauvre fillette.

Et bien que choisit la justice dans cette affaire ? De mettre à pied le courageux policier. Quant à Wong à l’heure où les lignes sont écrites il est tranquillement soigner dans un hôpital et songe à poursuivre les services de police en justice.

Voilà ce qu’est devenue la justice américaine, qui punit le citoyen patriote et récompense l’étranger criminel.

Pourtant le bon sens ne dit-il pas que la place de M. Thompson est sur une estrade entrain de recevoir une médaille, et celle de Wong sur une chaise électrique ?

C’est en tous cas le point de vue de la rédaction de notre journal, qui offre tout son soutien à l’inspecteur Chester Thompson.

Updated: 7 mai 2015 — 19 h 22 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *