Une ville victime du silence et de l’inertie

Comme tous les citoyens de Seattle je viens de vivre de terribles journées. Au moment où j’écris ces lignes les nombres de morts et de dégâts matériels ne sont pas encore établis, mais ils semblent déjà considérables. Déjà certains accusent une malveillance étrangère. La vérité est pourtant beaucoup plus proche comme souvent. Et surtout les autorités en savent bien plus qu’elles ne le prétendent.

Avant d’en venir à mes révélations permettez-moi d’abord une digression sur un fait divers dont j’ai été le témoin et à mon humble avis révélateur. En effet curieusement certains ont su profiter du chaos ambiant. En pleine journée des néo-nazis ont séquestrés une femme dont le seul crime était visiblement d’être noire.

Ci-contre un des néo-nazis en question en pleine activité sanitaire.

tatouage

Vous avez bien lu. L’époque où le FDL se terrait, semble définitivement révolue. Et qui s’est chargé de sauver cette personne ? Une bande de délinquants. C’est dire l’implication du SPD.

Pourtant tout le monde n’est pas de mauvaise volonté. Car aussi incroyable que cela puisse paraitre un policier a mené l’assaut. Tout cela parce que les secours tardaient à venir. J’ajoute que le policier en question dont je tairais le nom est encore un novice. On peut toutefois saluer son professionnalisme, puisque l’otage s’en est sortis vivante à défaut d’intact. D’ailleurs la boutique s’est transformée en véritable champ de bataille.

boutique-saccagee

Peu après cet incident une prospection des foyers d’infection m’a conduit en plein Centre-ville. L’endroit était déserté à l’exception de deux inspecteurs de police dont la fameuse Bouchra Mobasheer. Or ces deux policiers échangeaient des coups de feu avec des personnes arborant des tatouages d’inspiration fascistes.

Il semblait clair au vue de ces éléments que les deux enquêteurs suivaient une piste concernant l’infection. Et ils ont trouvés comme par hasard sur leurs chemins des néo-nazis. Sans doute peut-être même s’y attendaient-ils ? N’oublions pas que Mlle Mobasher est connu entre autres pour son travail sur le FDL. A noter que cette opération ainsi que ses résultats ne sont nullement mentionnés dans le communiqué officiel.

Un autre endroit contenait également son lot de secrets durant cette crise : le Yester Field reconvertit en refuge. Un lieu d’étude des contaminés y a été mise en place. Et des résultats ont été obtenus. Là encore rien n’est parvenu au grand public.

766950514 115525453

Pourtant la population de Seattle a grandement souffert et est en droit d’être informée.

De plus il s’agit visiblement d’une opération terroriste de grande envergure où l’on trouve des sympathisants d’extrême-droite. Difficile de ne pas y voir l’ombre du FDL. On se demande ce qu’il faut pour obtenir enfin une réaction de nos leaders ?

Quoique nous connaissons déjà la réponse. La dernière opération d’envergure contre le FDL et qui l’avait poussé dans ces retranchements remonte  juste après janvier 2007. Vous savez la destruction des locaux du SPD Center.

Donc si les membres du FDL continuent à ne s’en prendre de simples citoyens, ils ne devraient pas avoir de problème. Je rappelle juste en passant que les élections municipales approches.

Jake Natucci

Updated: 7 mai 2015 — 17 h 53 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Frontier Theme