Boeing/Rolls-Royce propulse l’université de seattle vers le futur

Boeing, avec la reprise de l’économie et les récents contrats de défense obtenus par l’avionneur,a décidé, en collaboration avec le motoriste Rolls-Royce, d’ouvrir une filière spécialisé dans la motorisation aérienne qui répond à l’acronyme EAMS (Enhanced Aircraft Motor System).

Cette création de filière se traduit par l’ouverture d’un laboratoire spécialisé et équipé de matériel de pointe, supervisé par l’enseignante chercheuse Eileen Tramp,présenté comme une excellente ingénieure R&D par le motoriste anglais qui l’emploie, ainsi que l’ouverture d’une place pour un doctorat et de 5 place de master. Ces aménagements ont largement été financés par les deux avioneurs et espéré en retiré un profit technologique substantiel.

On parle déjà d’une amélioration de la gamme de motorisation Rolls Royce dédié au Boeing 747-400. Cette amélioration permettra suremnent de regagner des part de marché face à l’Airbus A-380 du géant européen EADS. Le marché boursier a accueilli favorablement cette annonce, ce qui s’est traduit par une hausse significative de la valeur des actions de Boeing et Rolls&Royce. Espérons que se partenariat sera profitable au B787 Dreamliner qui a du mal à trouver acheteur face à l’A330 et à l’A320.

Les différents se sont montrés très enthousiastes quand à l’avenir.

Updated: 22 novembre 2013 — 23 h 01 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *